⛓Si si, la crypto est importante pour nous !

À partager avec entourage

Hello à tous,

Petit update pour la rentrée. Comme vous l’imaginez bien, à côté de “Moi aussi” j’ai mon travail de freelance web. Je vais continuer à vous écrire toutes les semaines pour vous tenir au courant de mes investissements et de mes découvertes. Les éditions resteront sur un format plus “light”, une à deux thématiques max par email. J’espère que ce format plus rapide à lire vous plaît.

Cette semaine, je vous offre la réponse que vous allez pouvoir donner à toute personne qui critique la crypto en disant qu’elle ne sert à rien.

  1. ⛓Si si, la crypto est importante pour nous !

C’est parti ! 🤓

N’oubliez pas de faire un petit tour sur le site de la Team Moi Aussi team.moiaussi.io. (Vous y retrouverez les ETFs Moi aussi mais également mes actions du moment).


Depuis le lancement en avril, nous sommes toujours 126 à faire partie de la team Moi aussi. 💪

Si vous n’êtes pas encore inscrit, venez faire partie de la team en vous inscrivant juste ici :


Actu de mon portefeuille :

Actions

  • Valeur totale : 23 011 € 

  • Rendement : +8 %

Je n’avais pas pris le temps de mettre à jour mes investissements du mois d’août. J’ai pu profiter de quelques prix bas pendant l’été. Le mois de septembre est souvent un mois avec un voyant au vert, mais avec le variant Delta et l’inflation nous allons peut-être observer un ralentissement de l’économie. Comme d’habitude, si nous investissons en DCA pas de soucis à ce niveau.

Cryptos

  • Valeur totale : 56 660 €

  • Rendement : +30 %

L’Éthereum est très proche de son “All time high”; vers les 4000 dollars. Le Bitcoin vient de dépasser les 51k dollars. Tout est dans le vert depuis 1 mois ! Mais il ne faut pas oublier que tout ne monte pas à l’infinie. J’ose espérer une baisse vers les 40k dans les semaines à venir.

Vous pouvez le suivre en temps réel ici.


Petits liens d’affiliation 😊 :

Trade Republic, 15€ chacun.

BlockFi, 10$ chacun.


⛓Si si, la crypto est importante pour nous !

Cet été j’ai eu une conversation avec mon père autour de la crypto, du bitcoin et de la blockchain. A mon grand désespoir, mon père continuait à critiquer ce nouvel univers sur le simple fait de sa consommation énergétique. Pour lui, le Bitcoin n’est qu’un produit spéculatif qui pollue la planète.

C’est normal qu’à chaque fois qu’une nouvelle technologie émerge, nous ayons des doutes. Mais il faut avoir un esprit ouvert et s’intéresser à différents avis.

Du point de vue d’un Européen, les cryptos sont aujourd’hui un moyen de faire de l’investissement de la même façon qu’investir en bourse, ouvrir une assurance vie ou un PEA. Nous avons la chance d’avoir une monnaie forte comme l’euro et une économie en croissance.

Mais, du point de vue d’un Libanais, les cryptos peuvent être un moyen de sauver leurs économies. La livre libanaise a perdu presque 90% de sa valeur en moins de 2 ans. L'épargne, les retraites et les salaires se sont évaporés et une grande partie de la classe moyenne auparavant aisée du pays a maintenant du mal à payer les factures de base. Le salaire minimum mensuel au Liban est de 30€.

Quand la monnaie de ton propre pays perd autant de valeur en si peu de temps, tu te sens impuissant. Les banques nationales du Liban imposent aussi des restrictions. Les cartes de crédit par exemple, ne peuvent pas être utilisées à l’extérieur du pays.

En résumé au Liban, chaque matin, tu constates avec impuissance que tes économies ne font que perdre en valeur et que ta banque ne te permet pas d’échanger ton argent. Voilà pourquoi les cryptomonnaies peuvent jouer un rôle majeur dans ce type d’économies.

Un Libanais ne peut pas envoyer d’argent à Coinbase pour acheter des cryptos mais par contre il peut créer un compte dans Binance ou utiliser un Wallet physique ou digital. Il reste le problème de conversion tes livres en crypto. Si les banques ne veulent pas, le marché secondaire trouvera un autre moyen.

Un réseau de fournisseurs particuliers a été créé pour profiter de cette volonté. Les cryptomonnaies sont achetées à l’étranger puis envoyées au Liban via la blockchain. Elles sont ensuite revendues aux clients en échange d'argent en cash. Cet écosystème composé de fournisseurs, utilise principalement la cryptomonnaie Tether (stablecoin).

Le processus fonctionne comme suit : un client qui souhaite acheter de la cryptomonnaie ouvrira généralement un portefeuille via un échange (le plus populaire au Liban étant Binance), puis rencontrera un revendeur pour lui remettre l’équivalent en cash. Ce dernier enverra le même montant de Tether - moins une commission allant de 0,5% à 5% - sur son compte via la blockchain. Une fois ce montant versé dans le compte Binance du client, il pourra faire les investissements qu’il souhaite ou plus tard, rechanger ses Tethers en livres.

Avec la crypto il y a un concept de propriété unique. Tu as le contrôle absolu sur ton argent. Pendant une crise comme celle du Liban, un solde bancaire ne sont que des chiffres sur un écran. Avec la crypto, ce solde restera toujours le même.

Pour les Libanais, utiliser le stablecoin Tether ce n’est pas réellement comme utiliser une cryptomonnaie. Cela ressemble plus à un transfert d'argent. Un moyen de paiement, et non pas une réserve de valeur.

La prochaine fois que quelqu’un critique devant vous les cryptos et la blockchain, envoyez-lui cet article. L’éducation financière est essentielle aujourd’hui. Il faut que tout le monde commence à comprendre les enjeux des économies mondiales. Les cryptomonnaies sont en train de créer une nouvelle économie, une économie qui n’est pas liée à un pays, mais une économie universelle et accessible à tous.


Voilà, c’est tout pour cette semaine, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires et à ajouter un petit cœur sur cette édition si vous avez appris des choses !

Leave a comment

Bonne semaine à tous,

Miguel. 😘


Il y a toujours des risques…
Toute opération de trading comporte des risques de perte en capital. N’investissez jamais de l’argent dont vous pourriez avoir besoin. Les informations présentées ici, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.