đŸ€” D'oĂč vient l'argent !

Et la nouvelle thĂ©orie Ă©conomique “Modern Monetary Theory”

Hello Ă  tous,

Cette semaine on parle d’économie. Pour bien investir il faut bien comprendre l’économie dans laquelle nous vivons, et surtout la crĂ©ation monĂ©taire.

  1. đŸ€” D'oĂč vient l'argent !

C’est parti ! đŸ€“

N’oubliez pas de faire un petit tour sur le site de la Team Moi Aussi team.moiaussi.io. (Vous y retrouverez les ETFs Moi aussi mais Ă©galement mes actions du moment).


Depuis le lancement en avril, nous sommes toujours 126 Ă  faire partie de la team Moi aussi. đŸ’Ș

Si vous n’ĂȘtes pas encore inscrit, venez faire partie de la team en vous inscrivant juste ici :


Actu de mon portefeuille :

Actions

  • Valeur totale : 22 911 â‚Ź 

  • Rendement : +5 %

La chute d’Evergrande peut avoir de vraies consĂ©quences sur le marchĂ©. Pour l’instant, restez calme et ne vendez pas. C’est peut-ĂȘtre une opportunitĂ© d’acheter Ă  bas prix. Nous ne savons pas encore les rĂ©percussions. Le marchĂ© Chinois peut peut-ĂȘtre avoir le mĂȘme impact sur les autres marchĂ©s comme dans la crise de 2008


Cryptos

  • Valeur totale : 53 024 €

  • Rendement : +20%

Quand tout le monde pensait que le Bitcoin allait repartir à la hausse, de nouveau à 50k dollars, et bien non, ce lundi il chute encore 😅.

Importante semaine! Je vais regarder attentivement les fluctuations dans les jours Ă  venir.

Vous pouvez le suivre en temps rĂ©el ici.


Petits liens d’affiliation 😊 :

Trade Republic, 15€ chacun.

BlockFi, 10$ chacun.


đŸ€” D’oĂč vient l’argent ?

La semaine derniĂšre j’ai lu un article du trĂ©sor public plutĂŽt intĂ©ressant. AgnĂšs BĂ©nassy-QuĂ©rĂ©, Chef Ă©conomiste de la Direction gĂ©nĂ©rale du TrĂ©sor Public, tente de nous expliquer d’oĂč vient tout cet argent que les États ont distribuĂ© aux entreprises et aux citoyens.

En 2019, tous les pays des grandes Ă©conomies mondiales se serraient la ceinture et rĂ©duisaient leurs dĂ©penses. Et tout Ă  coup, en 2020, des milliards d’aides tombent! Achats de masques, investissements massifs dans la crĂ©ation des vaccins
 Et ce, en quelques mois.

Mais oĂč est le loup ? Comme AgnĂšs nous l’explique dans son article, en rĂ©alitĂ©, c’est plus simple qu’il n’y paraĂźt.

Le circuit normal de l’argent dans une Ă©conomie est aussi simple que ce graphique :

Les entreprises rémunÚrent leurs salariés pour leur travail et les ménages le dépensent dans des biens et des services produits par les entreprises.

Avec le Covid, certains secteurs comme la restauration, ont connu une baisse brutale de leurs revenus. Impossible de payer ses salariĂ©s oĂč d’acheter des matiĂšres premiĂšres comme du vin. Pour Ă©viter que cette crise Ă©conomique se propage dans tous les secteurs, les gouvernements ont dĂ©cidĂ© de soutenir et d’aider les entreprises qui voyaient leurs revenus disparaĂźtre. GrĂące Ă  ces soutiens, les entreprises ont pu continuer Ă  verser les salaires Ă  leurs employĂ©s. 

A contrario, la crise de 2008 avait durĂ© plusieurs annĂ©es Ă  cause de l’inaction des gouvernements. À l’époque il n’y avait eu aucun soutien, les investissements Ă©taient presque Ă  l’arrĂȘt et les banques ne prĂȘtaient pas d’argent.

Seulement, pour qu’une Ă©conomie prospĂšre, il faut que l’argent circule. Les gouvernements se financent avec ce mouvement. La taxe sur la valeur ajoutĂ©e (TVA) compte Ă  elle seule prĂšs de la moitiĂ© des recettes fiscales nettes de l’État. Quand une Ă©conomie est Ă  l’arrĂȘt comme en mars 2020, l’État est alors lui aussi privĂ© de son salaire.

Revenons Ă  la question d’aujourd’hui. Les mĂ©nages ont pu garder leurs revenus mais ils ne pouvaient pas le dĂ©penser comme avant. C’est pour cela que l’épargne a fortement augmentĂ© en 2020 et 2021. Cette Ă©pargne a Ă©tĂ© principalement sĂ©curisĂ©e et placĂ©e dans les banques.

Avec l’aide de la Banque centrale europĂ©enne (BCE) qui a maintenu un taux d’intĂ©rĂȘt bas, les gouvernements ont incitĂ© les banques privĂ©es Ă  continuer de prĂȘter de l’argent aux entreprises et mĂ©nages pour que les investissements ne s’arrĂȘtent pas.

AgnĂšs le rĂ©sume trĂšs bien : In fine, l’objectif Ă©tait d’empĂȘcher la zone euro de sombrer dans une spirale dĂ©flationniste : faciliter l’intervention publique, inciter les mĂ©nages Ă  consommer et les entreprises Ă  maintenir leurs programmes d’investissement ; en bref, soutenir un certain niveau de demande malgrĂ© les restrictions et les incertitudes.

Voici le circuit de l’argent dans l’économie Covid :

Aujourd’hui, 1 an aprĂšs le Covid, l’économie commence Ă  ressembler Ă  celle d’avant Covid. Mais les bilans des diffĂ©rents acteurs ont changĂ© :

La dette des entreprises et surtout de l’État a augmentĂ© considĂ©rablement.

Il faut savoir que la BCE ne peut ni prĂȘter d’argent, ni financer les gouvernements directement. Elle doit passer obligatoirement par une banque privĂ©e. Cela est dĂ» Ă  l’indĂ©pendance de la politique des banques centrales. Elles sont lĂ  seulement pour soutenir l’économie de sa monnaie.

A savoir Ă©galement, une banque privĂ©e ne peut pas prĂȘter d’argent Ă  l’infinie. Lorsqu’une banque privĂ©e prĂȘte de l’argent, elle est en rĂ©alitĂ© en train de crĂ©er de l’argent qu’elle injecte directement dans l’économie avec de nouveaux euros.

Techniquement, la BCE a rachetĂ© de la dette publique aux banques privĂ©es pour qu’elles puissent en prĂȘter Ă  nouveau aux gouvernements et aux entreprises. En faisant cela, la BCE a imprimĂ© de “l’argent dette”. Aujourd’hui il y a plus d’euros en circulation qu’il y a 1 an.

La question Ă  se poser est de savoir si cela est problĂ©matique, s’il faut rĂ©duire cette dette “accumulĂ©e” Ă  tout prix.

Selon la nouvelle thĂ©orie Ă©conomique “Modern Monetary Theory” (MMT); il faut arrĂȘter de voir la dette comme un dĂ©ficit de l’État mais plus comme un surplus des entreprises et de l’économie de son pays. Si un État s’endette, c’est parce qu’il a besoin d’un financement pour investir dans le pays. Cet argent va finir par arriver dans les mains des mĂ©nages ou des entreprises.

Si la BCE a le pouvoir de la crĂ©ation monĂ©taire Ă  l’infinie, pourquoi s’en priver ? La rĂ©ponse courte est l’inflation.

La seule limite Ă  la crĂ©ation monĂ©taire est l’inflation de la monnaie et avec elle l’augmentation du prix des biens et des services. Selon la MMT, si Ă  l’intĂ©rieur d’une Ă©conomie il y a les ressources nĂ©cessaires pour rĂ©aliser un investissement, l’État pourrait crĂ©er de la monnaie car l’impact sur l’inflation sera presque inexistant.

À l’inverse, si pour obtenir les ressources dont il a besoin il doit rivaliser avec le secteur privĂ©, cela impliquerait une hausse des salaires et des prix. Ce qui serait inflationniste et fiscalement irresponsable.

Pour rĂ©sumer : l’économie monĂ©taire n’est pas si compliquĂ©e qu’elle n’y paraĂźt. Dans les annĂ©es Ă  venir, nous allons avoir besoin d’investissements massifs dans beaucoup de secteurs. Les consĂ©quences du changement climatique vont ĂȘtre bien plus sĂ©vĂšres que le Covid. Nous n’avons pas le temps de rester Ă  dĂ©battre si la dette est bien ou pas bien, s’il faut rĂ©duire les investissements ou les augmenter. Il faut agir le plus vite possible, et s’il y a un moyen d’accĂ©lĂ©rer cette transition vers un monde moins polluant, il faut au moins l’étudier et pourquoi pas l’appliquer.


VoilĂ , c’est tout pour cette semaine, n’hĂ©sitez pas Ă  poser vos questions en commentaires et Ă  ajouter un petit cƓur sur cette Ă©dition si vous avez appris des choses !

Leave a comment

Bonne semaine Ă  tous,

Miguel. 😘


Il y a toujours des risques

Toute opĂ©ration de trading comporte des risques de perte en capital. N’investissez jamais de l’argent dont vous pourriez avoir besoin. Les informations prĂ©sentĂ©es ici, vous sont communiquĂ©es Ă  titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou ĂȘtre pris en compte comme une incitation Ă  s’engager dans un quelconque investissement.